Michel Bon : « Loi Pacte : la compétitivité est une affaire collective »

  • Imprimer Imprimer cette page
  • Email Envoyer cette page à un ami

Partager

  • Twitter Partager sur Twitter
  • Facebook Partager sur Facebook
  • Google+ Partager sur Google+
  • LinkedIn Partager sur LinkedIn

Michel Bon, le président de l’association pour le développement de la participation et l’actionnariat salarié (Fondact) : " Si l'on compare à l'ensemble des entreprises celles qui ont eu le plus large recours à l'intéressement et à l'actionnariat salarié, l'écart est manifeste : meilleur climat social, moins d'absentéisme, plus de fidélité à l'entreprise, meilleure croissance et productivité ".

Lire la tribune parue dans l'Opinion, le 30 octobre 2018